«L’énumération épuise, et souligne le foisonnement des propos que maints détails peuvent nourrir, en particulier, la taille de la pierre, l’épaisseur, la scansion des fenêtres. Les architectes voulaient des façades plates, mais animées et donner le sentiment coté intérieur du mur porteur. Le bow-window se développe en creux d’embrasure dont la largeur est surlignée par un triple rang de carreaux en pierre.